Inês 2011 I 3ème Prix ADAMI Synodales 2012

créé en novembre 2011 au CCN Malandain Ballet Biarritz – Gare du Midi de Biarritz.

– duo pour 2 danseuses

Musique
Arvo Pärt
Chorégraphie
Fábio Lopez
Conception lumière
Christian Grossard
Décor & Costumes
Fábio Lopez
Durée
8’25”

Contexte historique

Le destin tragique d’Inès de Castro est devenu au fil des siècles une véritable légende pour le peuple lusitanien et une source d’inspiration pour de nombreux artistes.

Issue  de  la   noblesse   galicienne,   elle  était  dame  de  compagnie  de  l’Infante
Constance de Castille mariée politiquement au prince Dom Pedro du Portugal afin de consolider l’alliance entre leurs deux royaumes.

Rapidement, le prince tombe follement amoureux d’Inès et s’attire les foudres de son père, le roi Alphonse IV, qui contraint la Galicienne à l’exil puis la fait exécuter.

Deux ans après la mort d’Inès, Dom Pedro devenu roi du Portugal décide de se venger en la faisant couronner à titre posthume et en obligeant la Cour, sous peine de mort, à baiser la main de sa « Reine Morte ».

Propos

Cette pièce défie l’idée de “l’ego” et de son “alter ego” en prétendant créer une relation métaphysique entre une Inès « passive », martyre de l’Histoire, et une autre Inès « dominatrice », sorte d’entité omniprésente, qui la soumettra à sa fatalité.

Sur une musique de l’Estonien Arvo Pärt, compositeur minimaliste, d’après le thème de la « Reine Morte », Inês défend l’idée que le destin domine, manipule parfois la réalité, et qu’Inès ne fût seulement libre qu’après sa mort.

Retour