Blog

Home  /  Répertoire   /  DE PROFUNDIS 2019

DE PROFUNDIS 2019

LES NOCES (2015)

musique : Igor Stravinsky

chorégraphie : Fábio Lopez

conception lumière : Christian Grossard

costumes : Hervé Poeydomenge

– pièce pour 8 danseurs

Une réflexion sur l’ancrage dans la tradition, dans le quotidien, le sacrement de promesses et de serments plus ou moins surannés, l’Amour que l’on veut croire immuable, le respect des ancêtres au travers de cette œuvre à la fois violente et intensément dramatique, à la diction païenne.

MASK DUET  (2017) – première française

musique : A. Vivaldi

chorégraphie  :  Douglas Lee

conception lumière : Aïtz Amilibia

costumes : Douglas Lee

– pièce pour 2 danseurs

Ce duo utilise des thèmes contrastés de dissimulation et de masquage. L’inspiration vient de la partition obsédante de «Gloria en ré majeur : Et In Terra Pax» d’Antonio Vivaldi et d’un physicalisme unique  qui apportent à ce partenariat une clarté de mouvement, presque désossée.

QUARTET II – nouvelle version 2019 – première française

musique : D. Chostakovich

chorégraphie : Nils Christe

assistante à la chorégraphie :  Annegien Sneep

conception lumière : Nils Christe

costumes : Annegien Sneep

– pièce pour 4 danseurs

Une pièce pour deux couples, dans une ambiance post-deuxième guerre mondiale, très soulignée par la bouleversante partition de Chostakovich (Quatuor à cordes n°11),  où les corps puisant dans l’esthétique d’une danse hollandaise des années 80, vont montrer leur sensibilité avec un état du corps parfois torturé, parfois dans l’espérance qu’un nouveau monde naîtra après la conquête de ces « murs » prisonniers d’âmes.

AURA (2017)

musique : Joao Domingos Bomtempo

chorégraphie  :  Fábio Lopez

scénographie : Silvère Jarrosson

conception lumière : Aïtz Amilibia

costumes : Hervé Poeydomenge

– pièce pour 7 danseurs

AURA explore un dialogue profond sur la notion de paradis perdu, sur la lumière et l’âme et invite les danseurs à « cheminer vers l’exil, sans applaudissement, sans patrie » en direction des paradis perdus.

Propos

Le programme 2019 DE PROFUNDIS explore la thématique de l’Ame et de ses profondeurs, ses douleurs, ses espoirs, ses questionnements sur l’Au-delà, par le biais de trois univers chorégraphiques bien distincts. Les artistes évolueront en défiant la notion de beauté, en passant aussi par les souvenirs des camps de la mort, pour finir sur une nouvelle terre où ils ont été précipités.

Une belle entrée au répertoire avec « MASK DUET » de Douglas LEE, chorégraphe international installé à Berlin qui parcourt le monde avec ses créations pour de grandes compagnies comme le Zurich Ballett ou encore le Stuttgart Ballett, et qui rejoindra AURA et LES NOCES de Fábio LOPEZ, créées en 2017 pour la compagnie DANTZAZ et en 2015 avec le soutien de la Fondation Igor Stravinsky de Genève, renouvelant ainsi le désir de la compagnie Illicite de construire un répertoire éclectique, une ouverture à d’autres formes d’esthétiques accessibles à tous.

Reprendre la pièce « QUARTET II » de Nils Christe, créé en 1983 pour la Compagnie néerlandaise INTRODANS sur un quatuor à cordes de Chostakovitch, dans une nouvelle version 2019 spécialement modifiée pour Illicite, montre combien la compagnie et ses interprètes sont appréciés au-delà de notre territoire.

Sorry, the comment form is closed at this time.